Pour aller plus haut

La semaine à venir va être dense : le curling revient sur ses terres ancestrales du 19 au 26 novembre pour un championnat d’Europe qui s’annonce monstrueux. A Braehead, en Ecosse, pas bien loin d’Ailsa Craig, la fameuse île dont on extrait les pierres, se déroulera la compétition majeure (groupe A) regroupant l’élite européenne, mais également le groupe B auquel l’équipe de France hommes vient d’accéder.

L’enjeu du groupe A hommes et femmes est assez simple. Les 7 premières places assurent une présence aux prochains championnats du monde (à Edmonton, du 1 au 9 avril 2017), ces derniers constituant la porte d’entrée aux prochains jeux olympiques de 2018. Décrit comme cela, les enjeux sont limpides. Chez les hommes, La Norvège, la Suède tenante du titre, l’Ecosse et la Suisse ont les palmarès les plus fournis, et ne manqueront pas l’occasion de briller. Mais l’Allemagne, la Finlande et surtout la Russie restent de dangereux outsiders qu’il faudra surveiller de près. Chez les femmes, c’est la Suisse, l’Ecosse et la Suède qui trustent les récompenses. La Russie, vainqueur l’an passé, va évidemment tenter de remettre le couvert, mais il faudra aussi tenir compte du Danemark. Cela promet des belles empoignades.

Les gars de Besançon à la Coupe de FranceOn va évidemment s’y intéresser, mais il faut avouer que notre regard sera plus porté sur le groupe B, la deuxième division européenne dans laquelle l’équipe de France masculine fait figure de bleu… La même équipe, Jean-Olivier Biechely, Louis Pizon, Simon Pagnot, Sylvain Mouterde (Besançon Curling Club) et Theo Ducroz (Curling Club de Chamonix), qui s’était extraite du groupe C en mai 2016 en finissant 2ème, va tenter le même coup pour revenir dans l’élite. Il faudra affronter dans un premier temps un groupe de 8 composé de la République Tchèque, l’Espagne, Israel, la Lithuanie, la Slovakie, la Turquie et le Pays de Galles, dont on ne sait que penser puisque tous ont le même objectif et défendront chèrement leur peau…

Au curling Club de Lyon, on sera encore un peu plus attentif : Sylvain Mouterde y est bien connu : il était licencié au club en 2012 et jouait tous les jeudis soir avec nous à la patinoire Baraban de Lyon. Aujourd’hui, il est membre de l’équipe de France et dispose déjà d’une solide expérience pouvant permettre de finir dans les 3 premières places de ce groupe pour le tour final. C’est tout le mal qu’on lui souhaite, ainsi qu’à ses coéquipiers. Et comme souvent avec l’équipe de France, on tentera de vous informer pendant toute la compétition des résultats de nos copains sur notre fil twitter. Sinon calendrier, résultats et classements sont sur le site officiel de WorldCurling.

La France commence son périple samedi à 15h contre le Pays de Galles. Allez les bleus.

A noter enfin que l’Equipe21 diffusera quelques matchs du groupe A, dont voici le détail :
– Mardi 22 9h : Ecosse-Suisse Homme (différé de la veille)
– Mardi 22 14h45 : Norvège-Allemagne Homme (différé du matin)
– Mercredi 23 9h : Danemark-Allemagne Femme (direct)
– Mercredi 23 14h45 : Suisse-Norvège Homme (léger différé)
– Jeudi 24 9h : Norvège-Suède Homme (différé de la veille)
– Jeudi 24 14h45 : Ecosse-Russie Femme (différé du matin)
– Vendredi 25 9h : ½ finale Homme (différé de la veille au soir)
– Vendredi 25 14h45 : ½ finale Femme (en direct
– Samedi 26 11h : finale Femme (direct)
– Samedi 26 16h: finale Homme (direct)

2 commentaires pour «Pour aller plus haut»

  1. Petite correction : Jean Olivier BIECHELY n’a jamais été licencié au Curling Club de Lyon seul Sylvain MOUTERDE a appris à jouer au curling à LYON ou il a été licencié la saison 2012 !
    Bonne chance à eux !

Les commentaires sont fermés.