De Toronto à Moscou…

Si on nous l’avait prédit, jamais on ne l’aurait cru. Dans notre petit monde du curling lyonnais, un rien confidentiel, limité à quelques originaux en mal de sport extrême et décalé, il ne se passe finalement que peu de choses : la glace est à jamais froide et blanche, et les rouges gagnent toujours face aux jaunes. A quelques exceptions près.

internationalMais ce mardi, la surprise fut ailleurs. Il arrive parfois de voir arriver des personnes souhaitant découvrir notre discipline et s’essayer à quelques pierres. Ce mardi, un jeune homme attendait un peu timidement le long de la balustrade. Dans un accent indéfinissable, il nous fit comprendre qu’il était russe, poursuivait des études doctorantes à Grenoble, qu’il jouait au curling dans sa jeunesse à Moscou, et qu’il était venu exprès en car depuis l’Isère l’espace d’une soirée en espérant pouvoir jouer…

Danila a joué, en montrant des belles qualités dans un style impeccable. Visiblement il a effectivement déjà pratiqué, et était semblait heureux de cette petite heure passée ensemble. Nous aussi.

Voilà qui permet au Curling Club de Lyon d’élargir sa palette et son rayonnement international 😉 . Après Paul le canadien, qui s’en retournera en février prochain dans ses foyers lointains, voilà Danila le russe, venu à la patinoire Baraban pour quelques pierres. Qui sera le prochain ?

Спасибо Danila и безопасная поездка. (Merci Danila et bonne route)