Le curling fauteuil à l’honneur

On va revoir du curling à la télé, lors des Jeux Paralympiques à Sotchi qui débutent ce vendredi. Discipline paralympique à part entière depuis Turin en 2006, le curling en fauteuil a réellement vu le jour en 1998 en Europe, puis un peu plus tard au Canada. Les Suisses en sont les premiers champions du monde en 2002. Il est pratiqué aujourd’hui dans 24 pays.

curling fauteuilLe curling fauteuil ne diffère que très peu des règles de la discipline. La différence notable est l’absence du fameux balayage qui permet d’allonger les trajectoires des pierres. Cela requiert donc davantage de précision pour les joueurs : ils effectuent leurs lancer grâce à une rallonge munie d’un rotule qui agrippe la poignée de la pierre, fauteuil bloqué. Ce dispositif permet de donner le «curl», la rotation qui produit cette fameuse trajectoire courbe. Pour le reste, tout est identique : composition des équipes généralement mixte, décompte des points, stratégie pointue, technique complexe, etc…

10 nations concoureront pour l’or. Le Canada, double tenant du titre paralympique, tentera là encore, la passe de 3. Mais la Russie, champion du monde 2013 face à la Slovaquie, voudra sans doute se montrer, ainsi que les pays traditionnels comme la Finlande, la Suède, et un peu moins comme la Corée du Sud. Mais les autres, la Norvège, la Chine, le Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont bien l’intention de faire mentir les pronostics. La Suisse est la grande absente du tournoi.

Et toujours aucune équipe de France. Il existe bien quelques joueuses et joueurs de curling fauteuil, essentiellement au club des Contamines en Haute-Savoie. Mais la Fédération Française Handisport (F.F.H.) qui régit l’intégralité du sport handicapés, ne souhaite pas pour l’instant intégrer la discipline à d’autre titre que le loisir.

Comme pour le tournoi olympique, le Curling Club de Lyon fera un point régulier sur cette compétition. Premiers lancers samedi 8 mars à 6h30, heure française, avec un alléchant remake de la finale de Turin : Canada vs Grande-Bretagne…