Sans surprise

Le Canada est bien la nation du curling. Elle a logiquement survolé le tournoi olympique, couvrant d’or ses filles et ses garçons.

Chez les femmes, l’or olympique a été décroché par les canadiennes, grandes favorites, grâce à une partie serrée jusqu’au 8ème end, puis brillamment maîtrisée ensuite en volant 2 point au 9ème aux suédoises victime d’un passage à vide au plus mauvais moment (6-3). Jennifer Jones, particulièrement sûre dans son jeu, est la grande dame du tournoi et son équipe reste la seule invaincue. La skip canadienne accroche aussi le seul titre qui manquait à son immense carrière et donne à son pays un second titre olympique après celui de 1998 à Nagano. Dans la petite finale, la Grande-Bretagne finit en bronze, en se défaisant de la Suisse une nouvelle fois avec l’ultime pierre (6-5).

Brad Jacobs, le jeune skip canadienChez les hommes, la partie s’est décantée bien plus vite, laissant peu de suspens sur l’issue de la rencontre. Au 3ème end, les canadiens marquaient facilement 3 points pour mener 5 à 1 face à des britanniques impuissants et déjà résignés, et se sont littéralement envolés (9-3) pour la passe de trois historique : 3 titres olympiques d’affilée… Sur la même période, on trouve d’ailleurs 8 titres de champion du monde ! Et dire que Brad Jacobs (photo), le skip canadien n’a que 28 ans…

Pour la 3ème place, la Chine, anormalement fébrile en fin de partie, sauvaient cependant l’essentiel en poussant les suédois dans un extra-end. Mais là encore, 2 grossières erreurs et un tir chinois manqué permettaient à la Suède de décrocher le bronze (6-4).