Le Canada partout

Les demi-finales ont donné à ce tournoi olympique de curling un goût d’exception tant il était inutile de compter sur la défaillance de l’adversaire. Hormis la demi-finale masculine entre le Canada et Chine où les canadiens ont fait la course en tête sans jamais être inquiétés, posant même 3 pierres au 7ème end, toutes les autres rencontres se sont jouées au dernier jet.

Jenifer Jones, emblématique skip canadienneA chaque fois, plus de 2 heures de jeu n’ont permis de départager les équipes. Dans ces parties serrées, la dimension tactique était essentielle, et les 10ème end ont à chaque fois donné la victoire à l’équipe qui avait le marteau, permettant ainsi d’effacer les pierres potentiellement victorieuses de l’adversaire.

Chez les femmes, on rejouera donc la finale de Vancouver qui opposait déjà le Canada à la Suède. Jennifer Jones (photo), skip du Canada et très en vue dans le tournoi, tentera d’éviter que les suédoises soient les premières à remporter pour la troisième fois consécutive le gral olympique.

Chez les hommes, c’est un peu la même chose : le Canada, encore, est dans une situation identique et montera sur la glace pour un 3ème sacre olympique de rang face à la Grande-Bretagne, actuel champion du monde avec l’Ecosse, et dont le dernier sacre olympique remonte à 1924…

Finales femmes jeudi 20 février
3ème place : 09:30 Grande-Bretagne – Suisse
Finale : 14:30     Canada – Suède

Finales hommes vendredi 21 février
3ème place : 09:30    Suède – Chine
Finale : 14:30 Canada – Grande-Bretagne